Conférenciers-ères

Retrouvez ici une présentation des conférenciers-ères qui participeront aux événements de la conférence « À nous les quartiers » d’avril 2019.


Lorena Zarate, Habitat International Coalition
(Méxique)

Lorena Zarate est la présidente de HIC, un réseau indépendant sans but lucratif oeuvrant à la défense et la promotion du droit à des habitations. Lorena nous présentera le mouvement communautaire Latino-Américain pour le logement.


Saki Hall, Cooperation Jackson
(Jackson, Mississippi, États-Unis)

Saki Hall est une des membres fondatrice de Coopération Jackson, un véhicule pour bâtir des communautés durables dans une économie démocratique ancrée dans un réseau de coopératives de travailleurs et travailleuses autogérés démocratiquement.


Emily Kawano, US Solidarity Economy Network

Emily Kawano a participé à la création du réseau américain Solidarity Economy Network. Elle a siégé pendant huit ans au conseil d’administration du Réseau intercontinental de promotion de l’économie sociale et solidaire (RIPESS) et co-dirige la coopérative Wellspring. Elle est titulaire d’un doctorat en économie de l’université du Massachusetts-Amherst et elle a rejoint le Center for Popular Economics (Centre pour l’économie populaire), dont elle a été directrice pendant neuf ans.


Stéphan Corriveau, Réseau québécois des OSBL d’habitation

Stéphan Corriveau possède un long passé en tant que militant pour la solidarité internationale et le développement social. Il est le Directeur Général du Réseau Québécois des OSBL d’Habitation (RQOH), rassemblant 1200 groupes membres qui fournissent collectivement 50000 unités de logement. 


Athena Bernkopf, East Harlem El Barrio Community Land Trust (NY, USA)

Athena Bernkopf est un.e pollinisatrice croisé.e qui fréquente les carrefours de la justice, de la souveraineté foncière et de la libération des noirs et des queers. Né.e et a grandi à Brooklyn, ielle a travaillé en tant que formatrice.teur en sécurité communautaire; défenseur.e des droits des locataires et défenseur.e des déplacements de personnes.


Joshua Barndt, Parkdale Neighbourhood Land Trust
(Toronto, Canada)

Joshua Barndt est le directeur exécutif de Parkdale Neighbourhood Land Trust, une OBNL communautaire qui acquiert des terrains pour le développement économique et le logement social. Il nous parlera des avancements et des innovations majeures du mouvement des fiducies foncières communautaires au Canada.


Thom Armstrong, CHF BC & BC CLT
Vancouver, Canada

Monsieur Armstrong est le Directeur exécutif de la Fédération des coopératives d’habitation de la Colombie Britannique et de la British Columbia Community Land Trust (Communauté de fiducie foncière de la Colombie Britannique). Il présentera le projet de construction de 2000 unités de logements sur un terrain légué par la Ville de Vancouver.


Yvon Poirier, RIPESS et RCDEC (Québec)

Yvon Poirier est membre du conseil d’administration du Réseau Intercontinental de Promotion de l’Économie Sociale et Solidaire (RIPESS) et du Réseau canadien de développement économique communautaire (RCDÉC). Il a participé au rencontre de la globalisation de la solidarité et du Séminaire professionnel Uniterra, au 1er Forum asiatique d’économie solidaire, à titre de Conseiller en réseautage international. En 2010, il a réalisé un mandat de Conseiller en économie sociale au Népal, comme volontaire Uniterra. Bientôt sur le terrain pour appuyer la Mutuelle d’épargne et de crédit des pêcheurs artisans de Guinée (MÉCREPAG). Chaque année, il participe au lancement de la Semaine du développement international à Québec, organisée par SOCODEVI (Société de coopération pour le développement international).


Nakuset, Foyer pour femmes autochtones de Montréal

Nakuset est une femme cris originaire du Lac La Ronge, en Saskatchewan. Elle est la Directrice Executive du Native Women’s Shelter of Montreal et a été conférencière invitée du Real Talk on Race, la série primée de CBC. Elle présentera les processus de déplacement forcés et les solutions pour soutenir et outiller les populations autochtones, en particulier avec les projets Cabot Square Project et un autre projet issu du Native Women’s Shelter visant à offrir un logement social aux femmes autochtones et à leurs enfants.


Jean-Pierre Racette (SHAPEM, Montréal-Est) et Louis Bériau (Inter-loge, Centre-Sud, Montreal)

Jean-Pierre Racette est le Directeur de La Société d’habitation populaire de l’Est de Montréal (SHAPEM) et Louis Bériau le co-fondateur d’Inter-Loge, deux entreprises d’économie sociale qui oeuvrent à développer des logements sociaux, préserver la diversité sociale, et luttent contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Ils vous présenteront comment leur deux organisations sont parvenues à une alliance pour acquérir plus de 2500 unités de logement, avec l’objectif de les retirer du marché spéculatif et d’en faire un actif collectif.


Simon Saint-Onge, Université du Québec à Montréal

Issu d’une formation pluridisciplinaire, Simon Saint-Onge est actuellement étudiant à la maîtrise en droit à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) sous les directions de Daniel Mockle et Léa Fontaine. Il donnera un atelier sur le droit au service du bien commun.


Manuel Johnson, chercheur associé à l’IRIS

Détenteur d’un baccalauréat en droit de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Manuel Johnson est avocat à l’aide juridique depuis 2013 et chercheur associé à l’Institut de recherche et d’information socio-économique (IRIS). Dans sa pratique en droit administratif et en droit du logement, il tente de mettre le droit au service des populations vulnérables et défavorisées. Militant pour le droit au logement depuis 2001 et membre de la Coopérative d’habitation Milton-Parc, il est intéressé par la pratique démocratique au sein des coopératives comme exemple d’une société construite autour des besoins humains, plutôt qu’autour des besoins du marché.


Yves-Marie Abraham, auteur et professeur à HEC Montréal

Yves-Marie Abraham est professeur agrégé au département de management de HEC Montréal, où il enseigne la sociologie de l’économie et mène des recherches sur le thème de la décroissance. Il a notamment co-dirigé la publication de Décroissance versus développement durable : débats pour la suite du monde (2011) et Creuser jusqu’où? Extractivisme et limites à la croissance (2015), chez Écosociété. Il est par ailleurs co-responsable de la spécialisation en gestion de l’innovation sociale au sein de la Maîtrise à HEC Montréal.


André Ouellette, coach en développement des affaires

Retraité actif de 69 ans, André Ouellette est coach en développement des affaires et écrivain. Il a enseigné pendant plusieurs années le cours Lancement d’une entreprise et pratique l’échange commercial depuis plus de 20 ans. Membre du Jardin d’Échange Universel (JEU) depuis 5 ans, il est également membre de l’Accorderie Mercier-Hochelaga-Maisonneuve depuis 2 ans. Mensuellement, il troque plus de 70% de ses besoins en nourriture et offre des conseils d’affaires aux gens qui démarrent des projets. Il voit sa participation au JEU comme un moyen de comptabiliser l’entraide et le bénévolat.


Luc Parent, ex-président de l’Accorderie Hochelaga-Maisonneuve

Né à Joliette en 1961 et gradué du Cégep de Joliette en Sciences humaines, Luc Parent a ensuite poursuivi des études en Science de l’activité physique à l’Université de Sherbrooke de 1984 à 1987, avant de suivre une seconde formation en agriculture biodynamique au Emerson College en Angleterre. Il a par la suite vécu dans des communautés intentionnelles ainsi que des écovillages, principalement en Europe (Danemark, Norvège, Allemagne). De retour au Canada en 2004, il s’est depuis impliqué socialement en siégeant au sein de plusieurs conseils d’administration, notamment celui de l’Accorderie Hochelaga-Maisonneuve, où il est le président sortant.



Michel Gaudreault, Président fondateur de Becs

Originaire du Saguenay-Lac-St-Jean, un des berceaux du mouvement coopératif, Michel Gaudreault a été sensibilisé à la force de l’entraide. Après diverses implications au Mali et dans des organisations en développement international, la suite logique fut pour lui d’incarner cette préoccupation au niveau du développement local dans le cadre de la création du réseau d’échange de services empreint de valeurs de générosité, d’autonomie et d’équité, Banque d’échanges communautaires de services (BECS).